Énergie


La truite

MOUVEMENT ONDULATOIRE

La queue de la truite suit un mouvement ondulatoire où l’eau glisse en quelque sorte sur l’animal.
Ce mouvement est plus adapté que l’hélice dans le milieu aquatique car il crée moins de frottement et réduit ainsi les dépenses d’énergie.

Domaines d'applications

Transport

Les truites ont la capacité de synchroniser leur allures par rapport à la succession stéréotypée de vortex. Les truites peuvent ainsi garder une position stationnaire à contre-courant en consommant très peu d'énergie ou réduire, de 4 à 6 fois, la force nécessaire pour nager à l'intérieur d'un banc. Cette économie d’énergie a inspiré notamment Viktor Schauberger (1885-1958) . Par l'observation des mouvements des poissons dans les torrents, mouvements qui défient les lois de la pesanteur, il alla jusqu'à calquer les principes physiques mis en jeu, en réalisant des prototypes de moteurs à implosion ne consommant aucun carburant.

Vous avez aimé cette innovation bio-inspirée ? Partagez-la:

Facebook Twitter Google LinkedIn Email

Voir une autre carte: